Appartement-paris.site » fiscalité » Quels sont les meilleurs moyens de défiscaliser avec l’immobilier ?

Quels sont les meilleurs moyens de défiscaliser avec l’immobilier ?

En France, il existe un nombre important de dispositifs pour réduire le montant de son imposition. Soumises aux changements des ministres et au roulement du gouvernement, les différentes lois évoluent au fil des années pour proposer aux contribuables des avantages fiscaux non négligeables.

Defiscaliser avec l’immobilier

Lorsque l’on évoque la défiscalisation, le placement immobilier reste le dispositif le plus courant pour profiter d’importants rabais fiscaux tout en anticipant l’avenir. Il revêt de nombreuses formes et permet à la plupart des ménages imposables de trouver une formule rentable en fonction de leur situation financière.

L’immobilier offre de nombreuses possibilités de défiscalisation, on retrouve notamment les lois suivantes :

  • La loi Pinel : vous pouvez profiter d’un rabais fiscal de 12, 18 ou 21% du montant du bien pour une mise en location de 6, 9 ou 12 ans. Ce dispositif bien connu des français permet d’économiser jusqu’à 63 000€ d’impôts sur 12 ans.
  • La loi Censi-Bouvard : concernant les logements neufs dans les résidences de services, ce dispositif offre à l’investisseur 11% de la valeur du bien H.T en réduction d’impôts.
  • La LMNP : il s’agit de la location meublée non professionnelle, un statut particulier qui permet un abattement de 50% des charges des revenus locatifs.
  • Le déficit foncier : cette astuce permet de diminuer ses revenus fonciers imposables dans la limite de 10 700€ et n’entre pas dans le plafonnement des avantages fiscaux.
  • La loi Malraux : elle donne une réduction d’impôt de 22% ou 30% dans le cadre de la réhabilitation d’un bien ancien.

Défiscaliser : les autres dispositifs

Si l’immobilier représente un des placements les plus prisés actuellement, il existe cependant d’autres possibilités pour payer moins d’impôts. Parmi les dispositifs les plus fréquents, on note :

  • Employé à domicile : lorsque vous employez un salarié à domicile pour différents types de service (femme de ménage, garde d’enfant, soutien scolaire…) vous pouvez déduire de vos impôts la moitié des sommes engagées, dans la limite de 12 000€ par an.
  • Investissement dans les PME : en investissant dans le capital d’une entreprise, vous pouvez déduire 25% du montant investi de votre impôt, dans la limite de 50 000€ par personne.
  • Travaux d’économie d’énergie : certains travaux de rénovation énergétique vous ouvrent droit à un crédit d’impôt de 30% du montant engagé.
  • Dons : les dons que vous réalisez auprès d’organismes d’utilité publique peuvent faire l’objet d’une réduction fiscale de l’ordre de 66% ou 75% des montants investis, selon l’association.